Quelques informations dont vous avez besoin pour choisir une blouse médicale

Les blouses sont devenues une référence en matière d'uniformité dans l'environnement de travail comme les cliniques, les cabinets médicaux, les laboratoires et les lieux d'expérimentation scientifique. Le port d'une blouse est principalement motivé par des raisons de sécurité, de protection et d'hygiène, tant pour le professionnel que pour le patient. Découvrez dans cet article comment choisir une blouse médicale.

Quel design de blouse médicale choisir ?

Bien que la blouse blanche par excellence soit celle avec un revers et un passant de ceinture arrière, il existe différents modèles de blouses, comme les blouses pour dames, les blouses unisexes. N’hésitez pas à consulter le site https://mylookpro.com pour plus d’informations sur les blouses médicales pour femme.

L'utilisation de la blouse comme vêtement de travail a pour mission de protéger. Par conséquent, si votre travail s'effectue dans un environnement à risque physique ou biologique, vous devez porter une blouse blanche qui protège tous vos vêtements, avec des manches longues et aussi fermées que possible. Dans ce cas, il est important qu'il soit doté de poignets ou d'un col haut. De plus, opter pour une fermeture à bouton-pression vous permettra de l'attacher et de l'enlever plus facilement et rapidement en cas d'accident.

Quel est le meilleur matériau pour une blouse médicale ?

Il existe des blouses médicales fabriquées dans différents matériaux tels que le coton ou les fibres synthétiques. L'important est de choisir le matériau en fonction du type de travail à effectuer et le plus résistant possible. Nous expliquons ci-dessous les avantages de chaque tissu.

  • Le coton : les blouses médicales en coton protègent contre les objets volants ou rugueux. Elle est également un bon retardateur de feu.
  • Laine : efficace contre les éclaboussures, les faibles quantités d'acide ainsi que les flammes.
  • Fibres synthétiques : protège contre les étincelles, les rayons infrarouges ou ultraviolets, mais peut amplifier les effets néfastes de certains risques de laboratoire. Par exemple, certains solvants peuvent affecter certains types de fibres synthétiques. En outre, les fibres synthétiques en contact avec la flamme peuvent provoquer des cloques et des brûlures de la peau ou émettre des fumées irritantes.