L’essentiel à savoir sur l’AVC ?

Un accident vasculaire cérébral nait à partir du moment où le corps est contraint de stopper totalement ou de façon momentanée sa circulation sanguine au niveau du cerveau. Entre autres, cela engendre la mort des cellules nerveuses dans cette zone de votre corps. Ainsi, vous pouvez vous retrouver paralysé toute votre vie.

Qu’est-ce qu’un AVC

Généralement, les experts en neurologie arrivent à fait une distinction de trois catégories d’accidents vasculaires cérébraux. Et encore, l’on parvient à faire cette distinction selon l’origine de l’accident. Rendez-vous à  Pharmashopi pour avoir quelques conseils sur cette affection cérébrale. Selon les sondages, 80 % des accidents sont ceux de types ischémiques. En effet, il s’agit d’un accident qui est dû à l’obstruction potentiellement grave d’une artère cérébrale. Ainsi, dans cette variété du mal on retrouve les embolies ou les thromboses cérébrales qui sont des réactions du corps vis-à-vis de caillots de sang qui se sont formés dans les artères du cerveau. Néanmoins, lorsqu’on parle d’hémorragie cérébrale, c’est que vous êtes en présence d’un AVC de troisième type. Bien qu’elle soit rare, la dangerosité de cette affection est très élevée. D’ailleurs, elle est plus dévastatrice que toutes les autres formes d’AVC. Elle est plus remarquée chez les personnes âgées souffrantes de maladies chroniques.

Les causes de l’AVC

On dénombre à ce jour de nombreuses causes qui peuvent potentiellement engendrer un AVC. Même si la cause principale reste l’athérosclérose. Cette altération artérielle s’observe par un agrandissement plus ou moins anormal de la paroi des artères. Cela s’accompagne aussi par une obturation due à la formation de plaques d’athérome. Comme autres causes, on indexe l’hypertension comme un responsable qui participe activement à vous causer des problèmes d’AVC. En réalité, l’hypertension cause une pression de masse sur les artères ce qui peut précipiter leur rupture. Pour finir, on attribue l’AVC de type 3 précisément à la présence active d’anévrisme.