Comment se protéger contre le SIDA ?

Le SIDA étant une maladie très dangereuse, il convient de prendre un max de précautions afin de le prévenir. Il existe de nombreuses façons de se protéger contre le VIH et de ne pas transmettre le virus à d'autres personnes. En voici quelques-unes.

Bien s’informer et s’abstenir

S'informer sur le VIH et comprendre comment il se transmet est le premier et peut-être le plus important moyen de prévenir la propagation du VIH. Pour en savoir plus, allez sur ce site. Il est essentiel que les gens prennent des décisions éclairées sur le niveau de risque qu'ils sont prêts à prendre, en fonction de ce qui est réaliste pour eux.

L'abstinence sexuelle et le non-partage des aiguilles sont les moyens les plus efficaces de se protéger du VIH et des autres infections sexuellement transmissibles (IST). Toutefois, l'abstinence n'est pas une option réaliste pour tout le monde.

Des rapports sexuels plus sûrs

Tout le monde n’est pas prêt pour pratiquer l’abstinence. Lorsque l'abstinence n'est pas envisageable, l'utilisation correcte d'une protection de type barrière. Les préservatifs en latex ou en polyuréthane peuvent être la meilleure solution pour prévenir la transmission du VIH lors de rapports vaginaux ou anaux. Ces méthodes de barrière peuvent également fournir une protection contre certaines autres IST.

Adoption des médicaments contre le VIH pour prévenir l'infection

Avant l’exposition à un germe pathogène, vous devez faire des traitements pour prévenir l’infection. La prophylaxie préexposition, souvent appelée PrEP en abrégé est l’un des meilleurs traitements. Pour les personnes qui veulent éviter d'être infectées par le VIH, la PrEP consiste à prendre des médicaments antirétroviraux (ARV) de façon régulière.

Deux ARV sont les plus testés pour le traitement par PrEP. Ce sont le ténofovir et l'emtricitabine, pris dans une combinaison de pilules à prendre une fois par jour. Plusieurs études sont efficaces pour prévenir la transmission du VIH et présente généralement peu d'effets secondaires majeurs, voire aucun. Mais ils doivent être pris conformément aux instructions.

Il est toutefois important de noter que la prise d’ARV ne prévient que l'infection par le VIH. Il ne protège pas une personne contre d'autres IST ou infections transmises par le sang.